les ancienne braserie du quebec

Aller en bas

les ancienne braserie du quebec

Message  andrelus le Dim 13 Fév 2011 - 23:26



-St. Roc Brewery (1791-1842)
D'abord distillerie, puis brasserie de bière d'épinette, la St. Roc Brewery fut aussi connue sous la raison sociale de Quebec and Halifax Company Brewery.

-Cape Diamond Brewery (1800- )
Lancée par Robert Lester, cette brasserie change souvent de main. En 1816, Peter Bréhaut l'achète de Thomas Dunn. Puis en 1830, elle appartient à John Racey.

-Benjamin Tremain (1824 ca.) - Thomas Wilson (1821-1828)
Rémi Quirouet (1821-1828) - Racey's Brewery (1828-1843)
Quatre nouvelles brasseries s'installent à proximité de la St. Roc Brewery vers 1820. À la fin de la décennie, il ne reste que la Racey's Brewery, qui sera vendue à J. K. Boswell en 1843.

-McCallum's Brewery (1840-1874)
Duncan McCallum construit une nouvelle brasserie en face de la St. Roc Brewery. Devenue la plus importante brasserie de Québec, elle est vendue à Thomas Lloyd et à Paul Lepper (1845), aux frères Molson de Montréal (1857) puis à William Drum (1866).

-St. Charles Brewery (1842-1870)
Anciennement la St. Roc Brewery, elle est aussi appelée la Lloyd and Lepper Brewery.

-Jameson's Brewery (1840 ca.)
Située dans le secteur de l'Ilot Saint-Nicolas, cette brasserie appartient à Henry Joseph Jameson.

-Fox-Head Brewery (1895- )
Propriété de MM. Amyot & Gauvin, cette brasserie débute avec une production de 58 quarts par jour.

La brasserie : suite
Gérard Lefebvre indiquait en 1974 des détails supplémentaires concernant la brasserie qui a cédé sa place à l’église de Notre-Dame de Grâce. Le 28 septembre 1909, « the Geo-É. Amyot Brewering Co. Ltd.” était vendue à “the National Breweries Ltd.” Cette dernière compagnie vendait 25,000 $ le terrain de la "Fox Head" à la nouvelle Fabrique de Notre-Dame de Grâce, en 1924. Si maintenant on recule dans le temps, Georges-Élie Amyot, manufacturier et brasseur, avait acheté le 13 février 1895, conjointement avec P.-J. Côté, marchand, la propriété en question de David D. Young. On peut relever encore des actes notariés datés du 4 novembre 1882 et du 25 septembre 1875.
La photo ci-contre était dans le journal La Bonne Nouvelle du 30 octobre 1924


(volume 1 numéro 2). Il est donc possible qu’elle ait été prise peu avant que la brasserie soit démolie.

l'année 1908, qui était celle du 300e anniversaire de la ville de Québec. Comme autre souvenir vieux de 100 ans, voici la photo d'une annonce parue dans le quotidien "Le Soleil" du 23 mai 1908. Elle fait la publicité pour la bière "Fox Head Pale Ale", brassée par "Géo. E. Amyot Brewing Co. Ltd.", brasserie qui était sur le futur territoire de la paroisse Notre-Dame de Grâce à l'emplacement qui, on le sait, sera celui de l'église construite en 1925 et 1926.


la Brasserie Fox Head, propriété de Amyot & Gauvin, qui occupait les lieux où allait être construite l’église de la nouvelle paroisse, c’est-à-dire le coin des rues Arago et Sauvageau (de Mazenod), dans le rectangle complété par la rue Colbert et la côteau. Le quotidien « Le Soleil » du 20 juillet 1901 publiait des dessins de la nouvelle brasserie agrandie qui devait être en opération en novembre 1901. Dans ce numéro, on écrivait : « Cette brasserie n’est entrée en opération d’une manière permanente qu’au mois de juin 1895 et commençait à opérer avec une fabrication de 58 quarts par jour. Ce total sera portée à 150 quarts par jour quand cette nouvelle construction sera en opération. »





-Proteau et Carignan (1891-1910)
Cette nouvelle brasserie occupe le site de la brasserie St. Roch à la fin du XIXe siècle.


-Brasserie Champlain (1911-1952)
À ses débuts, cette brasserie produit 125 barils de bière par jour et emploie 50 personnes.

-Brasserie Boswell (1843-1952)
De la rue Saint-Paul, J. K. Boswell déménage sa brasserie sur les ruines du palais de l'Intendant. La production de la bière Boswell cesse en 1952, pour céder la place à la bière Dow


De 1852 à 1887, M. Boswell nomme son établissement, la Brasserie Anchor.
Source: Archives de la Ville de Québec, The City of Quebec Jubilee Illustrated, 1887


-Brasserie Dow (1952-1968)
La bière Dow est brassée dans les installations occupées auparavant par la Brasserie Boswell. La Brasserie Dow a été la dernière brasserie industrielle à fermer ses portes à Québec.

.


En 1909, on assiste à la création du consortium National Breweries dans lequel se retrouvent la majorité des brasseries industrielles. Seules les brasseries Molsheim et Frontenac de Montréal et la brasserie Champlain de Québec résistent à ce monopole.


Les Bureaux de

La National Breweries Limited

1930-1998
sont sur se site

http://173.177.28.151:90/explorationurbaine/abandonne/Mont%20Sinai%20Sanatorium/NBLtd/index%20NBLtd.htm


vous trouverez ici, une version téléchargeable du livret produit en 1934 par la National Breweries Limited, commémorant leur 25e anniversaire.
http://173.177.28.151:90/explorationurbaine/abandonne/Mont%20Sinai%20Sanatorium/NBLtd/NBLtd%20copy.pdf


je continue demain







avatar
andrelus

Messages : 1005
Points : 1617
Date d'inscription : 21/11/2010
Age : 46
Localisation : st amable

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum